RéSUMé  ESQUISSE

L'esquisse est le moment chaud de la création, dit, écrit si justement Diredot dans son encyclopédie.

 

La véritable esquisse est la trace d'un moment "qui change de courbe".

 

Cette expression est une métaphore : il y est question de vitesse et de direction dans des qualités d'espaces "imprévus", c'est à dire qui sortent du champ de la trajectoire prévisible.

Ce chemin en quête d'une nouvelle appropriation se trace en partie instinctivement et en partie le long des parcours connus donc codés, des perspectives et des connaissances de l'artisan/artiste/plasticien.

 

Ces savoir-faire peuvent être des obstacles. Par contre dès qu'on place au centre d'intérêt cette capacité de déviance, le corps, donc la main, c'est à dire le corps, ce corps d'une personne singulière est d'un secours unique, irremplacçable.

Nous proposons un nouveau cadre qui favorise ce moment.

 

Le mot cadre est à la fois très concret et métaphorique.

Le thème du cadre est pour nous capital, tout comme la mise en lumière de ce moment d'esquisse.

 

 

Ce moment  est  utilisé  par

toutes sorte d'expressions contemporaines, malheureusement sous d'autre noms tels que hasard, ludique, absurde, paradoxale, aléatoire,, cynique, rigolard, moqueur, scandaleux

work in progress etc.

 

ce qui ne permet pas de faire la clarté sur le sujet.

 

C'est à mon sens dans cette nouvelle approche de l'esquisse que peut se trouver de nouvelles alliances  entre le BIEN et le BEAU