L'esquisse est le moment

où tout est fluide et possible

 

Les traits ont pris de la vitesse visant une 

formulation simple

Le premier trajet est presque

automatique, mais moi, le sujet éveillé, suis attentif à la moindre possibilité

et soudain  je bouscule la

première trajectoire, à toute

vitesse et à plusieurs reprises.

Mon esprit cavale sur un champ de course dont

les départs ont déjà été donnés et qui se dit

potentiellement polytopique

Et dans la course soudain le courant passe :

 le trajet inititial est dévié, le trait créant

une nouvelle entrée dans une portion d'espace

singulière entrein de se formuler...

L'esquisse est au coeur de la création.

Nous cadrons et développons

ici le travail de celui qui 

dessine "pour rien",

s'amusant sur une feuille de papier à donner de l'élan

à son écriture

et à formuler, dans la "machinerie en cours"

les changements de quarts,

les variations infimes ou brutales pour les mener

dans un espace différent.

 

Il est entendu que le plan de la feuille

offre la possibilité

d'un espace polytopique, c'est à dire qui offre plusieurs points de vue.

Ils permettent

de garder une unité dans l'espace de la page tout en y introduisant 

autre chose qu'un point de vue photographique ou de perspective dite normale.