ECOLOGIE sans spiritualité ? L'homme inscrit dans la nature est un animal intelligent qui aspire à créer sa spiritualité. La meilleure définition de ce mot me semble être l'Amour spirituel en action, ce qui se pratique par la pénitence selon la Révélation d'Arès, qui est une pratique laïque exempte de dogme, d'idéologie, praticable par tout un chacun. A partir de là : oui à l'écologie qui place l'homme au milieu, l'homme en devenir spirituel.